Votre famille s’agrandit : quelles sont les démarches administratives à effectuer ?

Avec le coronavirus, 2021 est marquée par un baby-boom : après un taux de natalité en baisse depuis 10 ans, cette année s'annonce chargée au niveau des maternités. Chez vous aussi, une naissance se prépare ? Cette check-list vous aidera à en réduire le volet administratif.

Partager sur Facebook Twitter LinkedIn

La grossesse et la période bébé sont à la fois merveilleuses et épuisantes. Vous profitez du petit être qui grandit dans votre ventre, de ses premiers sourires et des moments de tendresse avec ses frères et sœurs aînés. En même temps, vous vous sentez parfois épuisée et incapable de maîtriser vos émotions.

En cette période intense pour votre famille, rien de tel qu’une check-list efficace pour régler toutes les affaires administratives et financières.

Qui devez-vous mettre au courant de la naissance ou de l’adoption ?

  • Les autorités
    Vous devez déclarer votre enfant dans les 15 jours après la naissance auprès de l’état civil de la commune où il est né. Vous y recevrez également les documents nécessaires notamment pour la demande des allocations familiales.

    Votre conjoint et vous n’êtes pas mariés ? Alors nous vous conseillons de régler la reconnaissance du bébé avant sa naissance. Un souci en moins lorsqu’il naîtra !
  • Votre mutuelle
    Dès que vous attendez un enfant, il est conseillé d’informer votre mutuelle. Ainsi, le bébé sera couvert par l’assurance maladie obligatoire dès sa naissance. En plus, la mutuelle pourra vous répondre à toutes sortes de questions, tant sur les aspects administratifs d’une naissance que sur la grossesse.
  • Votre employeur
    Outre le fait que vous voulez mettre vos collègues au courant de votre absence, vous êtes tenu d'informer votre employeur au moins 7 semaines avant la date prévue de l’accouchement. Nous vous conseillons même de le faire plus tôt, car dès que votre employeur est au courant, vous bénéficiez en tant que femme enceinte, d’une protection supplémentaire.

    Tant pour votre employeur que pour vous, il est judicieux de convenir de votre congé de maternité, mais aussi du congé de naissance, du congé d'adoption et éventuellement du congé parental.
  • Votre agent d'assurance CBC
    Nous sommes ravis de partager votre joie lorsque votre famille s'agrandit ! Informez-nous dès la naissance de votre enfant. Nous l'ajouterons de suite à vos assurances en cours. Pensez à votre assurance hospitalisation, votre assurance vie, votre assurance accident, votre assurance voyage, etc.

    Vous n’avez pas encore d’ assurance familiale ? La naissance d’un enfant est le moment idéal pour en souscrire une.

De quel soutien financier pouvez-vous bénéficier pour votre enfant ?

  • Allocations familiales
    Chaque mois, les familles reçoivent une aide de l’état. En plus de cela, au moment de la naissance, vous recevrez une prime de départ nommée allocation de naissance.
  • Allocations en cas de congé
    Congé de maternité pour la maman qui vient d’accoucher, congé de naissance pour l’autre parent, congé adoptif lorsque vous adoptez un enfant, congé parental afin de passer plus de temps auprès de votre famille...

    Vous avez droit à différents congés, accompagnés des avantages correspondants. Vous percevrez certaines allocations de votre mutuelle, d'autres de l’ONEM ou de votre employeur. Le responsable RH de l’entreprise où vous travaillez ou le conseiller de la mutuelle vous aiguillera dans vos différentes démarches !

    Vous travaillez en tant qu’indépendant ? Demandez de l’aide auprès de votre caisse d'assurance sociale.
  • Aide financière de la mutuelle
    Renseignez-vous auprès de votre mutuelle pour savoir si vous avez droit à une prime supplémentaire à la naissance ou à l'adoption, une prime d'allaitement, une intervention dans les soins postnatals, des réductions ou des cadeaux ...
  • Paiement assurance hospitalisation
    Votre assurance hospitalisation ou plan hospitalisation intervient partiellement dans les coûts de l'accouchement. Nous nous ferons un plaisir de vous renseigner sur ce qui est couvert par votre police d'assurance et ce qui ne l’est pas. Une chambre individuelle par exemple peut vous coûter cher, si elle n’est pas prévue dans votre police. Vérifiez ceci donc à l'avance.

Vous souhaitez souscrire une assurance supplémentaire ou adapter une police d'assurance ? Passez nous voir, sans engagement et nous parcourrons ensemble quelles sont les meilleures options pour votre famille !

Contactez-nous pour un rendez-vous

 Prendre un rendez-vous