La pension pour indépendant

Indépendant ? Assurez votre avenir avec une pension complémentaire. L’EIP s’ajoute à votre petite pension. Découvrez le KBC Keyman Benefit Plan

En tant qu’entrepreneur motivé, vous ne passez pas chaque jour à penser à la pension que vous recevrez une fois que vous ne travaillerez plus. Il est toutefois conseillé de chercher une pension complémentaire assez tôt. L’Engagement individuel de pension, ou EIP, vous permet de vous verser une pension complémentaire à travers votre entreprise et de manière avantageuse sur le plan fiscal.

Qui peut demander le KBC Keyman Benefit Plan ?

L’EIP ne s’adresse pas à tout le monde. Seuls les dirigeants d’une société peuvent bénéficier de ce type de capital pension. Vous devez également recevoir un salaire de manière régulière. Si vous travaillez sans être rémunéré ou que vous vous rémunérez uniquement à l’aide de dividendes, vous ne pouvez pas constituer de pension complémentaire.

Jusqu’à 29 % d’avantage fiscal

Tout d’abord, l’EIP représente des frais déductibles pour votre société. Notez que les montants assurés pour votre pension complémentaire ne doivent pas dépasser la règle fiscale des 80 %.

Mais ce n’est pas tout. Vous souhaitez réduire davantage vos impôts à la fin de l’année comptable ? Versez-vous l’EIP à ce moment-là. Vous ne pouvez déduire les frais payés par anticipation que de manière fiscalement étalée sur la période à laquelle ils se rapportent.

L’EIP est un back-service rétroactif. Les années de travail prestées peuvent ainsi être rattrapées si vos versements n’ont pas dépassé le montant maximal.

Puis-je combiner le KBC Keyman Benefit Plan ?

Oui ! Vous pouvez combiner l’Engagement individuel de pension à une Pension Libre Complémentaire pour Indépendant (PLCI) ou à une PLCI sociale. Le plafond de votre PLCI est calculé en fonction de vos revenus imposables nets. Ce n’est pas le cas de l’EIP.

Vous pouvez donc combiner les deux afin de recevoir une pension complémentaire optimisée au bout du compte.

KBC Keyman Benefit Plan